| Retour à l' accueil |

Conférence sur "l’école à la maison, pourquoi, comment" jeudi 17 juin 2011 à Paris

Par Murielle Lefebvre le 14 juin 2011 | (0) Commentaires

Murielle Lefebvre va animer une conférence sur le thème de l’école à la maison l’après-midi du 17 juin 2011 à Paris. Voici le contenu prévu pour cette conférence...

Sommaire :
1- répondre aux questions : qu’est vraiment l’IEF (Instruction En Famille) ?
2- les bonnes raisons (et les mauvaises !) de se lancer dans l’IEF
3- comment procéder et comment réussir ?
4- Montessori et l’IEF : un bon mixte

# introduction
-  présentation Murielle Lefebvre
-  notre livre
-  notre expérience

# répondre aux questions
-  de quoi s’agit-il ?
-  pourquoi ce terme "IEF" ?
-  l’école est obligatoire, non ?
-  procédures administratives et contrôles…
-  et la socialisation ?
-  faut-il les cours du CNED ?
-  et les associations ?
-  et comment gérer le retour dans le système traditionnel ?
-  les tranches d’âges

# les bonnes raisons
-  s’occuper de ses enfants (et non vivre sa vie par procuration !)
-  enseigner les matières manquantes
-  approfondir certaines matières (y compris pour vous !)
-  utiliser une pédagogie
-  enseigner à des enfants "marginaux"

# les mauvaises raisons
-  marre de l’éducation nationale !
-  pour ne plus faire les trajets maison-école
-  mon enfant ne veut plus aller à l’école…
-  j’ai envie de jouer à la maitresse
-  je veux en faire un surdoué !

# comment procéder
-  commencer par les formalités
-  prévoir un espace dédié
-  organiser les horaires
-  définir un programme
-  choisir des supports

# comment réussir
-  s’armer de patience !
-  ne pas rester isolé(e)
-  ne pas vouloir faire mieux que l’EN
-  faire varier les plaisirs (sorties, expériences, contenus)
-  écouter l’enfant
-  ne pas avoir peur des contrôles académiques et administratifs

# Montessori et l’IEF
-  une vraie pédagogie
-  les grands principes
-  points forts et points faibles par rapport à l’IEF
-  l’utilisation du matériel

# conclusions
-  retours d’expériences
-  les accompagnements
-  l’avis de l’enfant

Détails pratiques...

-  Où Nous vous rappelons l’adresse du lieu de cette intervention : Dans les locaux de Forum-104
104 rue de Vaugirard - 75006 Paris
-  Horaires : 13h30 -> 16h30
-  Accueil et Tarifs Murielle LEFEBVRE vous accueillera dès 13h00 et nous vous remercions de préparer votre participation financière dès votre arrivée, d’un montant de 26 € pour cette intervention, à payer sur place soit en liquide, soit par chèque bancaire uniquement. Nous pourrons vous faire parvenir une facture par la suite si vous en faîtes la demande.

Si vous voulez également participer à la conférence "Comment éduquer l’enfant pour un monde de paix ? " animée par Bruno Moryas le matin, les deux entrées ne coûtent alors que 50 € (mais pensez bien à vous inscrire aux deux conférences par les formulaires présents sur chaque page).

Votre inscription à cette conférence est obligatoire car son accès est limité en places. Il faut d’abord vous inscrire en ligne grâce à ce formulaire situé au bas de cette page et que vous devez remplir.

Voir aussi : Actualité

Separateur_post

Des affiches comme d'antant

Par Murielle Lefebvre le 30 mai 2011 | (2) Commentaires

Vous les avez sans aucun doute déjà vues, les images de M. Rossignol. Elles "ressortent".

http://collectionsrossignol.com/index.htm

Ce sont des grandes affiches, comme on les appelle dans la pédagogie de Maria Montessori.

 

Murielle, auteure du livre électronique "la pédagogie montessori illustrée"

Voir aussi : Actualité | Ecole | Education

Separateur_post

Annonce de conférence

Par Murielle Lefebvre le 31 décembre 2010 | (0) Commentaires

Nous vous annonçons la conférence « Cerveau rose, cerveau bleu : éduquer les garçons et les filles séparément en 2011″ le 24 janvier 2011.

Horaires : 9h30 à 16h00

lieu : dans les locaux de Forum-104, 104 rue de Vaugirard – 75006 Paris.

Détails et inscription sur cette page

 

Voeux2011(2)

Voir aussi : Actualité | Education

Separateur_post

Panarama de l'éducation en 2010

Par Murielle Lefebvre le 17 décembre 2010 | (0) Commentaires

A télécharger l'eutde complète de l'ocde sur leur site

Un document complet en 94 pages.

Logooecd_fr

Murielle, auteure de "la pédagogie montessori illustrée" livre électronique pour ipad

Voir aussi : Actualité | Ecole | Education

Separateur_post

Un livre intitulé "On achève bien nos écoliers"

Par Murielle Lefebvre le 4 septembre 2010 | (2) Commentaires

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20100902.OBS9318/exclusif-l-ecole-casse-t-elle-nos-enfants.html

Murielle auteure de "365 jours d'école à la maison"

Voir aussi : Actualité | Ecole | Education

Separateur_post

Un spectacle parisien pour les enfants entre 4 et 10 ans

Par Murielle Lefebvre le 10 décembre 2008 | (0) Commentaires

Img_8451







Une idée de cadeau original et inoubliable pour les fêtes : offez un spectacle dans une ambiance sympathique et convivial. Dans une petite salle où votre enfant ne sera pas perdu !
http://atelierbonnegraine.free.fr/

Voir aussi : Actualité

Separateur_post

Les "tests" de notre société

Par Murielle Lefebvre le 23 juin 2008 | (0) Commentaires

Cpbbdl C'est l'époque des tests : tests pour entrer en section internationale dans les collèges publics, tests pour avoir sa balle jaune ou orange au tennis, tests pour avoir le code de la route et poursuivre l'apprentissage de la conduite, tests pour entrer dans une école d'enseignement supérieur, etc... Sans compter les contrôles, les notes et les devoirs tout au long de l'année scolaire, l'enfant ne serait-il pas soumis à des tests incessants dans notre société actuellement ?

Il faut dire que cela commence très tôt : dès la naissance avec le score d'APGAR ! (une série de tests pour voir si le bébé est en bonne santé parait-il).

Et comment nos enfants et nous-mêmes vivons-nous tout ceci ?

(source de la photo : http://profiles.nlm.nih.gov/CP/B/B/D/L/)

Voir aussi : Actualité

Separateur_post

Discours de notre président

Par Murielle Lefebvre le 25 avril 2008 | (1) Commentaires

L'Enfant a souhaité suivre la quasi totalité du discours de notre président de la république française. Et il en a compris l'essentiel.
A 10 ans, on peut être intéressé par ceci. Ce fut une bonne leçon d'instruction civique (thème que nous n'abordons jamais de façon artificielle d'ailleurs dans l'école à la maison).

Nous étions ensemble, devant l'écran du téléviseur et parfois j'ai expliqué des mots comme la différence entre quinquennat et septennat. Il a posé beaucoup de questions telles  "qu'est-ce qu'un préfet, que sont les OGM", etc...

Voilà comment nous vivons le quotidien de l'école à la maison, après plusieurs années. Nous profitons des opportunités environnantes et réelles de la vie.

Voir aussi : Actualité

Separateur_post

Les élections municipales

Par Murielle Lefebvre le 27 février 2008 | (0) Commentaires

P1020232 Autour de nous, cela ne parle que de cette échéance.
On va en profiter pour aller interviewer les gens sur ce sujet dans notre village .
Nous avons 3 personnes proches de notre famille qui veulent y participer aussi de près, alors youpi  ! On tient notre sujet de reportage !
On va concurrencer les médias sur les élections américaines, c'est sûr.
On vous tient au courant.

PS : La mommie est peinte et l'apprentissage du piano fait rage !
Vive l'IEF !

Voir aussi : Actualité

Separateur_post

Quand la déscolarisation sauve les enfants autistes

Par Murielle Lefebvre le 9 juin 2007 | (7) Commentaires

Les enfants autistes

J’étais invitée le vendredi 8 juin 2007 à Boulogne-Billancourt par Mme de la Presles, engagée concrètement dans l’autisme en France.
Les contacts pour la préparation de mon intervention avaient été succints et je m’étais préparée à perdre un peu de mon précieux temps. (C’est une habitude avec mon mari de nous préparer à la déception pour vivre pleinement l’effet inverse !)
Cependant, une petite voix me disait que ce n’était pas un hasard si j’avais reçu cet appel et que s’agissant d’enfants, je ne serai pas déçue.
Le réveil fut difficile, à 5h du matin après deux journées longues causées par l’absence de mon mari - lui aussi appelé dans la Capitale - m’obligeant à me lever tôt pour conduire mes fils au collège et au lycée. Je m’apprétais donc à faire l’aller-retour Savoie-Paris dans la journée.
Mon voyage se déroula sans surprise et j’étais à Paris à 9h, comme prévu. Le trajet Paris intra-muros jusqu’au lieu de rencontre me fit rater hélas le début de cette journée fabuleuse.
J’avais malheureusement raté l’intervention de Mme de la Presles sur la méthode des 3 I.
Nous en étions déjà aux témoignages des parents d’enfants autistes. Si vous saviez avec quel courage et détermination ces parents prennent à bras le corps l’éducation de leur enfant !

La salle était pleine : une cinquantaine de parents, seuls ou venus en couple de toutes les régions de France pour partager leur vécu fait de doutes, d’angoisse, de découragements mais aussi d’espoir, de victoires, de progrès réalisés par leur enfant.
Des portraits d’enfants soulignés par leur prénom, tous plus mignons les uns que les autres, décoraient les murs de la salle nous permettant de mettre un visage sur l’enfant décrit.
Les séquences filmées étaient insuffisantes en nombre et en durée – à cause du temps imparti pour chacun - mais révélatrices de l’investissement dans la lutte entreprise pour aider son enfant.
Tous ont pris la parole, chacun à leur tour, face à l’assemblée, dominant leurs émotions provoquées par le fait de raconter leur parcours personnel. Les mêmes mots revenaient «hôpital de jour, absence de langage, pas de regard, tournée médicale, etc… » C’était poignant à entendre, car toute la souffrance suintait des témoignages de ces parents. Pas de chichis, de superflu, de marketing, de mensonges médiatiques ou télévisés : tout est vrai, tout est dit, car tout est vécu par ces familles.
Je m’accrochais à chaque métaphore utilisée par les familles pour crier leur expérience telle celle qui compare son enfant au Titanic qui s’enfonça dans l’océan. Je remarquais que certains parents hésitaient à prononcer le mot « autiste » ou « autisme » à contrario d’autres qui faisait durer le son du mot.
Autiste : je pense à une autre orthographe : « otiste » et je me dis que Jacques Salomé ne serait pas passé à côté de celle-ci. Nombreux sont les parents à parler des problèmes d’audition de leur enfant autiste.

Et puis le « je » à la place du « jeu ». Car dans sa méthode, Mme de la Presles préconise une salle de jeux à la maison, lieu de stimulation intensive de l’enfant.
Je visualise une étiquette sur la porte « salle de je » car l’enfant autiste n’a pas conscience du moi donc du « je ».
Créer un espace physique dans lequel l’enfant renaît, repasse par toute les étapes de sa croissance depuis le foétus, se construit et enfin existe. Et cela grâce aux jeux improvisés à longueur de journée par une chaîne de volontaires bénévoles. Voilà ce que vivent ces familles.
Et ça marche ! Ils sont tous unanimes, tellement heureux de partager un mot, un regard enfin échangé avec leur enfant, s’accrochant au moindre petit signe positif relatif à l’évolution du développement de leur enfant.
Ils veulent abandonner les chemins explorés jusqu’à présent sans résultats pour se tourner vers le moindre espoir d’aider leur enfant. Comment leur donner tort ?
A la fin de chaque témoignage, un cœur d’applaudissements bien appuyés retentit pour marquer un soutien sincère de toute l’assemblée. Chacun est acteur et sur le même pied d’égalité, dans le même combat quotidien : sauver son enfant du naufrage.
Se tourner vers quelqu’un qui les écoute et les comprenne, entrevoir une lueur d’espoir, retrouver la force de continuer, voilà ce que cherchent les parents d’enfants autistes. Ils ne peuvent se projeter dans le lendemain. Chaque jour est un nouveau terrain d’improvisation jalloné par le comportement de leur enfant.
Ils assistent aux périodes d’évolution et de régression de leur enfant sans comprendre et pire, sans avoir d’emprise sur les situations. Ils ne peuvent les anticiper afin de se protéger eux-mêmes émotionnellement.

L’après-midi sera toute aussi intense avec les présentations d’intervenants dans les réseaux de l’autisme. Les discours renvoient les parents vers d’autres doutes et questions :
mon enfant a-t-il besoin d’un régime sans caséine et sans gluten ou d’apports vitaminiques ?
dois-je le déscolariser même s’il aime sa maîtresse ?
où se renseigner sur les recherches neurobiologiques ?
des séances de stimulation auditive vont-elles l’aider ?
comment trouver une éducatrice montessori à domicile ?

Personne n’a la réponse à leurs questions qui sont en réalité des expressions de leur émotions et peurs intérieures.
A travers un réseau, les parents s’entraident et peuvent continuer ce long chemin vers l’inconnu.

Mme de la Presles est force de proposition concrète pour l’enfant autiste au sein de sa famille. Elle a compris que filmer l’enfant c’est pouvoir observer avec un regard neutre et extérieur afin de lui proposer des stimulations adaptées. Elle a compris que l’enfant (autiste ou pas) a moins besoin de l’école que de sa famille. Elle sait que les stimulations sensorielles sont des pistes incontournables pour le développement de l’enfant. Elle rappelle d’être patient dans chaque étape.

Ce fut une journée très chargée, à l’image de l’emploi du temps des parents et des professionnels ou non, engagés à servir l’enfant autiste. Bravo et merci à chacun de l’avoir rendue possible.  Tout y était : une ambiance concentrée et riche avec une grande qualité d’écoute émanant de tous.
C’est le moins qu’on puisse faire pour ces enfants.

Murielle LEFEBVRE
Rédigé à chaud, dans le TGV de retour le 8 juin 2007 à 21h

Voir aussi : Actualité

Separateur_post